Actualités

Retour à la liste des actualités
27/03/2015

17 Ouvrages d’Art sur culées porteuses ou massifs en sols renforcés VSoL®

Un ouvrage VSol
 
 
Depuis début 2015, 4 ouvrages VSoL®  sont achevés dans le Gard et 4 dans l’Hérault. Zoom sur cette technique de construction en « écailles ».
 
 

Un choix stratégique compte tenu du planning

Un des enjeux du chantier du Contournement de Nîmes et Montpellier consiste à réaliser de nombreux ouvrages en un temps très court, dès la première phase des travaux. 
C’est pourquoi le système VSoL®, simple et rapide, a été retenu pour 17 ouvrages d’art sur le tracé. Il s’agit uniquement de ponts-routes (ouvrages routiers au-dessus de la ligne). 
Le temps moyen de réalisation d’un ouvrage d’art sur appuis VSoL® est de 5 mois, à comparer avec les 7 ou 8 mois nécessaires pour un ouvrage traditionnel.

Une étroite collaboration entre les équipes de terrassement et celles des ouvrages

Les terrassiers montent les blocs techniques (massifs VSoL®), de part et d’autre de la future voie. Ces travaux de terrassement nécessitent un très haut niveau de précision, beaucoup de coordination et de méthodologie, notamment  entre la pose et le calage des écailles, la mise en place des armatures et la mise en œuvre du remblai contigu entre les rangées de tirants.
Les ouvragistes viennent ensuite installer sur ces massifs les appuis qui recevront les poutres, pour construire le tablier de l’ouvrage.

Des ouvrages en « écailles »

Le remblai renforcé VSoL® est composé d’un dispositif d’armatures en acier galvanisé en forme d’échelles, disposées dans le remblai technique de l’ouvrage. Ces armatures sont fixées à l’arrière des panneaux de parement. Dans le cas du projet CNM, le parement est constitué d’écailles préfabriquées en béton armé de dimension 2,25 x 2,10 m, avec une finition en béton lisse. Les écailles sont disposées en arc de cercle afin de répondre à une exigence architecturale.
La combinaison de ces trois éléments (sol, armatures, parement) dans le système VSoL® crée un mur de soutènement particulièrement stable et pérenne.
 
Sur CNM, les équipes mettent en œuvre 2 500 écailles en béton armé et plus de 250 tonnes d’armatures en acier galvanisé. 
 

Galerie photo