Actualités

Retour à la liste des actualités
17/03/2016

Un nouveau procédé de pose des rails : une première mondiale sur CNM

Pose des rails
 
Depuis février 2016, les longs rails soudés (LRS) sont déchargés sur la plateforme de la future ligne. La technique est utilisée pour la première fois et donne pleine satisfaction aux équipes du chantier.
 


Avant les rails, pré-ballastage et distribution des traverses 

Une première étape consiste à mettre en œuvre 15 cm de ballast sur la plateforme. Il s’agit du préballastage, une opération effectuée en mode routier par un finisseur.
Les équipes utilisent ensuite une pelle à chenille pour distribuer les traverses, préalablement stockées sur les bords de la plateforme. Un palonnier traveleur sur la pelle à chenille permet de saisir 4 traverses en béton et de les positionner tous les 60 cm.

Tirage des longs rails 

Les longs rails soudés (LRS), de 432 m chacun, arrivent en train. Chaque convoi, d’une longueur  de 500 m, transporte 42 barres, ce qui représente 9 km de voie. Au total, il faudra 17 convois de ce type pour le CNM.
Les trains de LRS qui arrivent sur la base des équipements ferroviaires à Nîmes, sont envoyés ensuite vers la plateforme de la future ligne. Les rails sont alors tirés deux par deux par un portique. Au fur et à mesure de cette opération, ils sont soudés et fixés aux traverses à l’aide de tirefonds. Cette opération permet aux trains travaux de rouler en sécurité.
Chaque jour, 3 tirages sont réalisés, soit environ 1200 m de voie.

Les autres étapes 

Une fois les rails posés, il faut encore ajouter du ballast pour lester la voie puis progressivement (en 4 ou 5 passes) relever la voie pour la mettre à la cote géométrique finale. On aura alors près de 29 cm de ballast sous les traverses. Les étapes de ballastage et de bourrage feront l’objet d’un prochain article.

De Nîmes vers Manduel…

A pied d’œuvre depuis février 2016, les équipes ont déjà posé les rails sur les 2 voies de la future ligne jusqu’à Bouillargues. Arrivées à Manduel, les équipes démarreront la voie dans la direction de Montpellier dans quelques jours.
La pose des voies sera totalement achevée en décembre 2016.
 
Depuis août 2015,  le ballast, provenant de la carrière de Trapp à Raon-l’Etape (88), est acheminé chaque jour sur la base travaux annexe (future base maintenance), à raison d’un à deux trains par jour.
Au total, 500 000 tonnes de ballast seront stockées et ensuite mis en œuvre sur la plateforme du CNM.
 

Galerie photo