La fouille d'Aimargues

Chantier des fouilles archéologiques à Aimargues

La fouille du village médiéval de Saint-Gilles de Missignac, située sur la commune d’Aimargues (Gard), a mobilisé depuis le mois d’octobre 2012 une trentaine d’archéologues et s'est achevée en juillet 2013.  Le site avait déjà fait l’objet d’enquêtes archéologiques en 1995, 2002 et 2010, mais celles-ci n’avaient touché que les abords. Cette fois, c’est le coeur du village qui a été exploré, ainsi qu’une partie d’un grand quartier de stockage des récoltes. L’étendue des vestiges et leur exceptionnelle conservation, dans une région où les aménagements et remaniements agricoles ont laissé peu de traces matérielles de l’habitat rural, octroient à ce site un caractère inédit pour le Languedoc oriental.



 

Un remarquable exemple de villa carolingienne

Si Saint-Gilles de Missignac (ou Saint-Gilles le Vieux) était connu des chercheurs, la fouille menée par les archéologues de l’Inrap a permis pour la première fois de préciser la nature, les formes et la topographie de l’habitat ainsi que ses relations avec son environnement immédiat. Le village et ses abords constituaient un exemple remarquable de villa du haut Moyen Âge (ou « carolingienne »). À l’instar des villæ gallo-romaines, celles du Moyen Âge sont caractérisées par un habitat aggloméré et regroupaient des bâtiments et des infrastructures tant domestiques qu’économiques (liées à l’agriculture et à l’artisanat).
 

Le stockage des récoltes céréalières à proximité de l’habitat

La première zone fouillée couvre 8 000 m2 d’un très vaste quartier de stockage des céréales. Il est situé contre le village, à l’ouest. Bien distinct des habitations et relié à elles par un chemin, cet espace est divisé en secteurs qui regroupent chacun plusieurs dizaines de silos (450 ont été dénombrés et étudiés). Ces aménagements sont des fosses creusées en terre pour accueillir les récoltes céréalières, ainsi conservées à l’abri de l’air et de la plupart des nuisibles, une pratique connue depuis le Néolithique.

 
Les recherches ont révélé que cette aire, probablement aménagée au VIIe siècle, a connu une période d’activité intense entre le IXe et le XIe siècle, avant d’être délaissée dans le courant du XIIe siècle, une évolution concordant avec le scénario d’occupation du village.
 

Au coeur de la villa, une église et son cimetière

Le centre du village, mis au jour sur une superficie de 6 000 m2, est matérialisé par la présence de l’église. Autour de l’édifice, s’étendent un habitat dense et un cimetière. Le site est vraisemblablement occupé à partir du VIIe siècle (ou du VIIIe) et jusqu’aux XIIe-XIIIe siècles, période à laquelle le village est abandonné. 

 
Dès l’origine, la villa comprend un cimetière, qui semble prendre place le long d’un chemin. Une partie seulement en a été dégagée. Les archéologues estiment qu’il a accueilli environ 400 sépultures. Ce cimetière paraît associé à une église, caractérisée par un chevet plat, ainsi qu’aux premières maisons qui l’entourent.
 

La découverte d’un cimetière in extenso : un fait rare et précieux

Les squelettes prélevés par l'Inrap, représentatifs d’une population naturelle (hommes et femmes, de tous âges…) feront l’objet d’analyses sanitaires (renseignant l’état de santé, les pathologies ou encore les modes d’alimentation des individus) et biologiques (avec éventuellement des études ADN pouvant notamment révéler les liens entre les défunts).
 

Un succès pour la journée portes-ouvertes 

Dimanche 7 avril 2014, le chantier des fouilles a été ouvert au public. Les visiteurs ont été guidés sur le site par les archéologues de l’Inrap. Les enfants et les plus grands ont également pu participer à des ateliers pédagogiques et se faire prendre en photo à côté de la libellule mascotte du projet. Plus de 1000 personnes ont été accueillies lors de cette journée.

 

 

Galerie photo

  • Le chantier archéologique d'Aimargues
  • Le chantier archéologique d'Aimargues
  • Le chantier archéologique d'Aimargues
  • Le chantier archéologique d'Aimargues
  • Journée portes-ouvertes
  • Journée portes-ouvertes
  • Journée portes-ouvertes
  • Journée portes-ouvertes
  • Atelier enfants - Journée portes-ouvertes
  • Atelier enfants - Journée portes-ouvertes