Une entreprise engagée

Environnement, économie locale et innovation

Préservation

Environnement

Pour la conception du Contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier, Oc’Via a concilié exigences techniques et exigences territoriales, dans le respect et au-delà des contraintes réglementaires. Lorsque l’impact ne pouvait être évité, Oc’Via a mis en oeuvre les mesures compensatoires pour maintenir l’équilibre, en partenariat avec le Conservatoire des Espaces Naturels Occitanie.

Fouilles Archéologiques

Dans une région où les sols renferment de nombreux trésors de l’histoire, le chantier du Contournement ferroviaire de Nîmes et de Montpellier représente une opportunité pour la connaissance du patrimoine archéologique !

Préservation de la biodiversité

En amont du chantier, Oc’Via a réalisé un inventaire et des études de la faune et de la flore pour mieux connaître les espèces présentes sur le tracé et assurer leur protection sur le long terme.
Un observatoire de l’environnement a été mis en place par Oc’Via pour une période d’au moins 5 ans après la mise en service de la ligne nouvelle. Il permet d’étudier l’impact du projet sur l’environnement.

creative-idea

LE CHIFFRE : 126 espèces protégées

Guêpier d’Europe

Guêpier d’Europe

Astragalus glaux

Astragalus glaux

Gomphus graslinii

Gomphus graslinii

Focus sur l’outarde canepetière

C’est l’espèce qui aura sans doute mobilisé le plus l’attention durant tout le chantier. Espèce en danger en France (liste rouge), l’Outarde canepetière a vu sa population diminuer de 80% en vingt ans. Oc’Via et le CEN Occitanie – qui a assuré la réalisation des mesures compensatoires – ont donc trouvé des terrains, reconstitué son espace vital et cherché des projets portés par des agriculteurs qui vont entretenir ces espaces tout en y développant une activité.

Outarde Canepetière

Outarde Canepetière

Lunel-Viel, ouvrages hydrauliques

Lunel-Viel, ouvrages hydrauliques

Eau et milieux aquatiques

L’eau est un sujet majeur sur la zone du Contournement Ferroviaire de Nîmes et de Montpellier. Des études hydrologiques et hydrogéologiques ont été menées en amont du projet, et Oc’Via a conçu la ligne nouvelle de façon à assurer une transparence hydraulique et à préserver les ressources en eau et les milieux aquatiques. Du fait de sa localisation, le projet présente un contexte particulier, avec des phénomènes pluviométriques violents, de type « épisode cévenol ».

Compte-tenu de ces particularités climatiques, une configuration de la ligne en remblais (surélevée) était nécessaire pour franchir (par viaduc ou ouvrage hydraulique) les nombreux cours d’eau et écoulements naturels présents et leur zone inondable, l’objectif étant de ne pas accroître le risque de crue.
Les ouvrages hydrauliques sont donc conçus de manière à assurer la sécurité optimale des riverains et des passagers, ainsi que la pérennité de l’infrastructure ferroviaire.
creative-idea

Le chiffre : 3,5km de cours d’eau restaurés

Les enjeux acoustiques

Oc’Via a mis tout en œuvre pour limiter les impacts sonores sur toute la ligne nouvelle. Le report notamment du fret de la ligne ancienne vers la ligne nouvelle permet de réduire sensiblement les impacts acoustiques dans les zones urbaines. Oc’Via a par ailleurs choisi le type de voie le moins sonore : la voie ballastée. Enfin, suite à des études acoustiques, des protections, de type merlons ou murs anti-bruit, ont été mises en place lorsque cela était nécessaire.
Des études de mesures acoustiques sont réalisées tout au long du contrat pour s’assurer que les normes en la matière sont respectées.

ferrovaire-ocvia-00001

L’intégration dans le paysage

Oc’Via a établi une charte architecturale pour le projet, dont un des objectifs principaux est la bonne intégration de la ligne et de ses grands ouvrages dans les territoires traversés.

EMPLOI ET ENTREPRENARIAT

L’économie locale

OCVIA-logo-1
OCVIA-logo-1
OCVIA-Maintenance-logo

Un acteur, créateur d’emploi

Pendant la phase de construction, Oc’via a créé de l’emploi dans le bassin régional :

  • jusqu’à 1100 personnes en pointe (hors sous-traitants); environ 4000 personnes sur site en 2015.
  • 426 personnes recrutées au titre de l’insertion professionnelle, soit 12% des heures travaillées (+ de 569 238 heures d’insertion), dont : 117 bénéficiaires du RSA, 78 séniors de + de 50 ans, 143 issus de ZUS
  • 1195 embauches réalisées, dont 236 jeunes de – 26 ans
  • 14 travailleurs en reconnaissance handicap
  • 30 000 heures de formation dispensées

Aujourd’hui, Oc’Via et sa filiale Oc’Via Maintenance représentent 50 emplois pérennes à Nîmes.

logo-AIRDIE
logo-conservatoire-des-espaces-naturels

Un acteur engagé dans l’économie locale

Partenaire du Conservatoire des Espaces Naturels Occitanie depuis le début du projet, Oc’Via a souhaité aller plus loin. En partenariat avec France Active Airdie Occitanie et le Conservatoire des Espaces Naturels Occitanie, Oc’Via s’engage pour la transition agro-écologique de l’Hérault et du Gard.

Ensemble, ils financent et déploient un projet environnemental et local inédit, TerrAES. Ils souhaitent accompagner l’entreprenariat agroécologique, et soutenir des projets autour du développement de circuits courts en agriculture biologique ou raisonnée, de la création de nouvelles filières ou de la relance de filières en difficultés. Avec une signature annoncée en décembre 2020, ce partenariat permettra d’accompagner une vingtaine de projets sur 5 années.

sécurité, technologie et performance

L’innovation au service de la performance

Oc’Via en partenariat avec Oc’Via Maintenance s’est structuré pour être en mesure de garantir la sécurité des circulations ferroviaires sur le CNM. Les spécificités de cette Ligne (mixité des circulations, double système de signalisation, plages dédiées aux opérations de maintenance réduites, …) nécessitent la mise en œuvre de solutions innovantes pour atteindre les objectifs de performance fixés par notre client SNCF Réseau et garantir un haut niveau de service à l’ensemble des entreprises ferroviaires (voyageurs et fret). Ces innovations d’ordres organisationnelles ou technologiques nous permettent de connaître en temps réel l’état de notre patrimoine et d’anticiper dans la mesure du possible l’apparition de défauts sur nos installations.

On peut citer :

  • La polyvalence des techniciens qui apporte de la souplesse et de l’efficience dans la réalisation des opérations de maintenance

  • L’utilisation de wagons d’inspections dédiés à la surveillance de l’infrastructure (WIN, WINNI)
  • L’utilisation de capteurs qui apporte une connaissance fine de l’état et du comportement de notre patrimoine.

 

Conscient des promesses suscitées par l’utilisation des nouvelles technologies (Big Data, Intelligence Artificielle, …), une maintenance la plus prédictive possible est en cours de déploiement sur le CNM.

Afin d’être en capacité à « prévoir l’avenir », les différentes étapes nécessaires à cette transformation sont les suivantes :

  • Collecter et consolider les données,
  • Analyser et transformer les données,
  • Construire des modèles prédictifs,
  • Gérer la ligne sur la base des prévisions.

Cette approche novatrice dans la gestion d’une infrastructure ferroviaire va permettre :

  • à court et moyen terme d’améliorer la disponibilité et la fiabilité du CNM ainsi que la régularité des trains
  • à long terme d’améliorer la résilience du CNM.

Pin It on Pinterest